Je ne veux pas d’enfants, qu’est-ce qui ne va pas chez moi?

Quels sont les différents cas de figure possibles?

Certaines personnes
Certaines personnes
Certaines personnes
Certaines personnes

veulent des enfants
voudraient des enfants
voulaient des enfants
ne veulent pas d’enfants

et en ont
et n’en ont pas
en ont, et le regrettent
et n’en ont pas

Je ne veux pas d’enfant et n’en ai pas. Pourquoi pas?

Le non-désir de mettre au monde un enfant, une option comme une autre?


Je ne désire pas enfanter. C’est mon choix. Il n’y a rien d’immoral à ça.

Il s’agit d’une option comme une autre, et pourtant…
Est-ce que ta première réaction a été de te demander pourquoi?

Petit check-up donc afin de te rassurer/ou de te rendre encore plus confus.se; Je n’ai pas de raison telles que problèmes de santé, traumatisme de l’enfance ou incapacité physique de concevoir.

En effet, les gens pensent qu’il doit y avoir une raison cachée, puisque si je le pouvais, je le ferais!
Cela semble tellement évident d’avoir des enfants, que si on choisit de ne pas en avoir, il doit y avoir une raison.
Il y a beaucoup de gens qui voudraient avoir des enfants, mais n’en ont pas, ce n’est pas mon cas.

Pourquoi je ne veux pas d’enfants?

Ce n’est pas que je ne peux pas trouver de raisons de pourquoi je ne devrais pas avoir d’enfant, c’est que je ne trouve pas une raison de pourquoi je devrais.
Ceci dit, le choix d’une personne ne rend pas le choix différent d’une autre personne, faux ou peu judicieux. Il n’y a pas de problème à aimer des choses différentes, c’est pareil ici.

Mon choix est celui qui me correspond. Dès lors, je ne me sens pas blessée par les remarques telles que égoïste, incomplète, traitre, etc que l’on peut entendre à l’égard des femmes sans enfant.
Je trouve d’ailleurs surprenant tant de considérations pour la non rentabilisation de l’utérus d’une autre.

Mon corps, mon choix, correct?!

Les arguments les plus fréquents:

  1. Tu changeras d’avis. Heu ok
  2. Tu le regretteras quand tu seras vieille et seule et qu’il n’y aura personne pour prendre soin de toi. J’embaucherai une aide, cela sera probablement moins cher que de payer pour l’éducation des enfants.
  3. Tu es égoïste. Oui. Avoir des enfants est égoïste aussi. (Surtout si c’est par crainte de vieillir seule^^)

Ton corps, tes règles.

Exprime-toi dans les commentaires!
Décris qui tu es: avec ou sens enfant, par choix ou pas, heureuse ou malheureuse…?
Te sens-tu acceptée vis-à-vis de ces décisions?

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Claire dit :

    Bonjour et merci pour tes articles, j’ai 28 ans et je sais depuis toujours que je ne veux pas d’enfants, mon conjoint aurais voulus en avoir un avec moi mais il respecte totalement mon choix de ne pas en vouloir, après on à une grande différence d’âge entre nous donc lui à déjà des enfants…
    En ayant garder son petit fils aujourd’hui, ça confirme bien mon choix de ne pas en vouloir, toujours devoir le surveiller, pas de tranquillité, maison en désordre et j’en passe..c’est pas pour moi. J’aime trop ma liberté pouvoir faire ce que je veux quand je veux, et je suis heureuse comme ça. 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Flo dit :

    Bonjour : 52 ans, sans enfant et…sans regret. Plusieurs raisons à cela : 1-Mon enfance catastrophique avec une mère castratrice. J’ai grandi puis vieilli en me demandant comment ça se passerait si je rencontrais quelqu’un et que je faisais des enfants avec lui. J’aurais forcément été une mauvaise mère. Je n’ai rencontré personne. Je me pose encore la question de mon inconscient qui aurait joué en m’attirant vers des hommes qui ne voulaient pas de moi pour une vie familiale. Ou la faute à pas de chance ? 2-Aucune réelle envie d’en avoir ni de me marier, fonder un foyer…Ca ne m’a jamais fait rêver, mais peut-être dois-je aussi mettre ça sur le compte de mon enfance. Je ne le sais pas et ne le saurai peut-être jamais. 3-Le monde dans lequel nous vivons. Je suis responsable, comme toutes les personnes de ma génération, de cette dégradation, de cette société qui ne se soucie de rien ni de personne. Et d’une population qui ne fait que croître sans que la terre puisse la nourrir entièrement. Je ne suis pas comme ça en réalité, mais je ne me suis pas engagée franchement pour lutter contre non plus. Et aujourd’hui, je suis réellement heureuse de ne laisser personne derrière moi.
    J’ai croisé beaucoup de personnes qui s’interrogeaient et m’interrogeaient par la même occasion. A leurs yeux, j’étais soit homosexuelle, soit digne de prendre rendez-vous chez un psy. Je me suis souvent dit que si j’avais été une femme qui ne pouvait pas avoir d’enfant, ça aurait été particulièrement difficile à affronter. Cela dit, j’ai rencontré quelques personnes différentes, à commencer par plusieurs femmes de ma famille qui m’ont avoué qu’elles avaient eu des enfants « parce que c’était comme ça à l’époque » alors que comme moi, elles sont indépendantes et ne rêvaient pas de la vie de famille. D’autres qui m’ont dit « si je n’avais pas rencontré cet homme-là, je n’en aurais pas eu ».
    Quant à l’idée d’avoir quelqu’un avec soi pour ses vieux jours, ça fait très longtemps que je vois des personnes âgées totalement seules alors qu’elles ont des enfants. Mais ces derniers « ont leur vie » comme elles disent. Finalement, nous serons tout aussi nombreux à être seuls au final, en ayant eu des enfants ou non…

    J’aime

Répondre à Flo Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s