Je me suis oubliée: apprendre à se respecter.

Bonjour à toutes et à tous, cela fait plusieurs mois que je n’ai plus publié d’articles. J’en suis désolée. J’ai vécu des moments difficiles, une année difficile en réalité, avec énormément de périodes de transition, d’incertitudes, de grosses blessures, de ruptures amoureuses, ce qui a été très dur à vivre. Rajoutez à cela la crise sanitaire et c’est une parfaite recette de mal-être. La bonne nouvelle, c’est que j’ai énormément appris sur moi, sur la vie, sur les relations. J’ai hâte de partager avec vous ce que ces expériences m’ont appris! Aujourd’hui, j’aborde un sujet très large et global, que l’on connait bien, ou que l’on pense connaitre et appliquer… Et pourtant…

Sommaire

  • Définition
  • Le respect: une valeur essentielle
  • Pourquoi je ne me respectais pas?
    • L’éducation
    • Les peurs
  • Comment se respecter: 4 lignes directrices
    • 1. Apprendre à se connaitre
    • 2. Apprendre à s’aimer et à s’accepter
    • 3. Croyez en vous et en vos choix 
    • 4. Arrêter de vouloir plaire à tout le monde
  • Mot de la fin: la persévérance

=> Commentaires

Définition

« Sentiment qui porte à accorder à quelqu’un de la considération en raison de la valeur qu’on lui reconnaît. » (Dictionnaire Le Robert)

=> Ok, ça c’est fait… Donc si on ne se respecte bcp, c’est qu’on ne s’accorde pas bcp de valeur… Pas très sympathique de notre part ^^ De le voir écrit ainsi, ça me choque, ça me fait violence.

Le respect: une valeur essentielle

Le respect est une valeur essentielle de ma vie. Elle revêt pour moi d’une grande importance, c’est une valeur fondamentale. Je l’applique au quotidien vis-à-vis des autres. Pourtant, je ne l’appliquais pas vis-à-vis de moi.

Comment est-ce possible? Comment peut-on s’oublier alors qu’on est la personne avec qui l’on passe le plus de temps ^^, sa vie entière. Il semble évident qu’il faut prendre soin de soi, pas juste avec un bain relaxant et des bougies, mais au quotidien dans ses actions et ses relations. Le pire, c’est que je ne me rendais même pas compte que je ne me respectais pas.

Pourquoi je ne me respectais pas?

J’ai plus de bienveillance pour autrui que pour moi-même! Je ne suis pourtant pas masochiste! Alors pourquoi faire passer l’autre avant soi, créant de la frustration, en faisant ce que l’on a pas réellement envie, en se disant « c’est pas grave si on ne fait pas ce que je voulais, ou si on reporte, ou si on change mes plans, ou s’il y a d’autres priorités, etc ». Se faire passer soi, ses envies et surtout ses besoins, après ceux des autres, cela semble humble sur le moment, du moins c’est ce que l’on croit, mais en réalité, c’est une mauvaise idée. Parce qu’au fur et à mesure, on accumule des petites frustrations, et on creuse de plus en plus ce sillon dans notre tête qui nous fait passer après le reste.

Le respect, cela se mérite, et bien je-tu le mérites!

Les causes à ce comportement de faire passer l’autre et ses besoins avant soi sont multiples. J’ai pu en identifier certaines ci-dessous:

L’éducation

On nous apprend à respecter les animaux, la nature, ses camarades, ses parents, les gens… et soi?

A l’école et à la maison, on doit faire ce que l’on nous demande, un point c’est tout. On est donc habitué depuis tout petit à nier nos envies et nos besoins. On se conforme à ce que l’on nous demande et si on le fait, on sera récompensé. En faisant plaisir à l’autre, on est récompensé. Et c’est là que c’est vicieux car notre cerveau retient ce schéma-là.

En outre, exprimer ses besoins est souvent compris en égoïsme, on pense qu’à soi, c’est mal vu. Il faut être avenant, faire passer les autres avant soi. Mais qui dit ça? Les personnes jalouses que l’on prenne du temps pour soi car elles aimeraient bien le faire aussi! Mais elles ne se l’autorisent pas. Pourquoi? Parce que cercle vicieux c’est mal vu, égoïste, peur du regard des autres, etc.

Les peurs

En disant non, on doit surmonter des peurs: on a peur d’être méchant, peur de déplaire, de ne plus être aimé si on ne répond pas aux demandes de l’autre, peur que la personne pense qu’on la laisse tomber, peur d’être rejeté en contredisant l’autre, etc

On doit arrêter de vouloir faire plaisir à tout le monde. J’avais peur de déplaire donc de ne plus être aimée, je m’ajustais sur les positions de ceux dont j’attendais la reconnaissance. Je ne m’aimais pas assez pour faire passer mon amour-propre avant l’amour reçu de l’autre.

Ces peurs viennent de fausses croyances que l’on a sur nous-même! J’ai rédigé un article parlant des fausses croyances, que je vous recommande vivement: https://femmeepanouiesansenfant.com/2021/05/30/ce-que-je-crois-devient-ma-realite-la-femme-qui-voulait-etre-heureuse-je-le-pense-donc-je-le-suis/(ouvre un nouvel onglet)

Comment se respecter: 4 lignes directrices

Réapprendre à se respecter, c’est un peu comme renforcer son immunité avant l’hiver. On prend soin de soi pour passer outre les maladies, les personnes toxiques, les situations que l’on s’inflige, etc. En renforçant son immunité, on s’épargnera bien des souffrances par la suite.

1. Apprendre à se connaitre

Se respecter suppose de s’affirmer, donc de savoir ce que l’on veut et ce que l’on ne veut pas. Certaines personnes ne se sont jamais posé la question, probablement de part leur éducation, ou leurs croyances sur elles-mêmes. Il faut apprendre à se connaître.

Plus on en connaît à propos de nous-même, plus on se rendra compte que l’on est unique, que l’on a une valeur et que donc on mérite le respect comme toutes ces personnes que l’on respecte.

Partir à la découverte de soi, de sa personnalité et de ses talents, peut prendre du temps et de l’énergie, mais cela en vaut la peine! Qui est plus important que soi-même?!

Pour y parvenir il ne faut pas faire cela en vase clos, il faut sortir dans monde, car on ne peut pas tout contrôler, donc on verra rapidement les environnements dans lesquels on se sent bien, ceux qui nous mettent mal à l’aise, les gens qui nous ressourcent et ceux qui nous prennent toute notre énergie, les activités que l’on aime ou pas, etc. Cela peut tout à fait être vu de façon ludique, « partir à la découverte de soi ». On peut même tenir un journal de ce voyage introspectif.

Une idée peut être de faire une liste de personnes, de sentiments, d’objets et d’activités qui comptent pour vous. Cela peut aider à identifier ce que l’on aime vraiment et ce dont on a besoin dans sa vie. C’est une idée qui me vient, personnellement je ne l’ai pas fait, mais je me dit que cela peut être utile à certaines personnes.

2. Apprendre à s’aimer et à s’accepter

Tellement facile à dire, tellement difficile à faire. « Oui bien sûr je m’aime », mais dans les faits, mes actes ne reflètent pas ce langage… Sinon je ne m’imposerais pas certaines souffrances pour rendre heureux autrui… Je penserais d’abord à moi et à me protéger, à me chérir moi, au lieu de me dénigrer pour quelqu’un d’autre, je me respecterais.

Personnellement, j’ai eu du mal à prendre conscience que je ne me faisais pas passer en priorité, que je ne me rendais pas service à ne pas me choisir moi en premier. En l’écrivant cela me crée une émotion. Et toujours cette petite voix dans ma tête « ha mais c’est égoïste de penser à soi d’abord ». Hé bien c’est mal de prendre soin de soi d’abord? Qui le fera si je ne le fais pas? Je dois d’abord aller bien pour ensuite être une personne positive pour les autres, une personne solaire qui contribuera à leur bonheur. Et tac!

Soyez vous-même car tous les autres sont déjà pris!

Sentez-vous bien dans votre peau! N’ayez pas peur ou honte de la personne que vous êtes! Apprenez à aimer et à accepter la personne que vous êtes! Cela ne veut pas dire que vous êtes parfait ou pensez l’être, mais que vous vous acceptez. Soyez heureux avec les gens que vous aimez. Il ne faut pas attendre que ceci ou cela se passe pour être heureux, « quand j’aurai ceci je serai heureux », non! La vie c’est maintenant, pas demain ou dans 5 ans. Cela est je trouve très difficile à comprendre, parfois je l’oublie alors qu’un jour j’avais saisi cette notion, la pièce était tombée et pouf je ré-oublie.

Je dédirai un article à ce sujet car il y a énormément à dire

3. Croyez en vous et en vos choix 

Si on veut se respecter soi-même, on va devoir croire dans les décisions qu’on a prises. On doit être ferme avec ce que l’on croit et faire un effort pour se comprendre et pour savoir ce qui nous rend vraiment heureux. On peut se récompenser pour une décision bien prise (comme dans notre éducation étant enfant) et s’y tenir, même si cela est difficile.

On peut demander des conseils aux autres, prendre différents avis, mais on ne doit pas passer son temps à douter de soi-même, à penser qu’on a mal fait et à souhaiter avoir fait les choses différemment. Est-ce qu’on agit comme ça avec les autres? Non! On les rassure sur leurs choix, on les félicite, on les entoure d’amour. Alors… faisons pareil avec nous-même!

Remercions-nous!

On peut se remercier en prenant du temps pour soi, via une méditation, une balade, une randonnée avec des amis, se détendre aux thermes, s’offrir un massage ou simplement une boîte de chocolats 🙂 Tout ce qui vous fera plaisir! Prendre son temps le matin, etc.

Il est difficile de se respecter si on n’est pas heureux avec qui l’on est, avec votre apparence ou avec les choses que l’on fait. Il faut beaucoup de travail pour arriver à avoir vraiment confiance en soi, et pour y arriver plus facilement, on peut mettre en place des rituels à faire tous les jours:

  • Garder un langage corporel positif et une bonne posture, sourir.
  • Si quelqu’un fait un compliment, l’accepter en le remerciant.
  • A la fin de la journée, se remémorer 3 choses dont on est fier. Cela peut être très très simple, du style je me suis levée dès que mon réveil a sonné sans le reporter, mais cela n’enlève rien à l’importance de cette fierté et de son impact sur la confiance en soi.
4. Arrêter de vouloir plaire à tout le monde

Je pense que ce point se passe de longues explications. On comprend bien le principe: amis, famille, compagnon, autant de demandes et d’attentes à combler pour leur faire plaisir. Et nous là-dedans? Evidemment que leur faire plaisir nous fait plaisir, mais parfois cela contredit nos plans, nos envies, nos besoins, et à ce moment-là, il faut savoir s’écouter, se témoigner de l’amour, prendre soin de soi.

Se respecter suppose la capacité de dire non. Et, donc, celle de prendre le risque de faire de la peine à des proches, à des personnes qui comptent pour nous.

Cela pourrait « choquer », étonner, créer une incompréhension dans l’entourage, qui vit parfois mal la naissance ou la révélation d’un être nouveau. Un être qui soudain bouscule, par son propre positionnement de vie, les habitudes, les croyances et les choix de vie de son entourage.

Se respecter, c’est aussi accepter de ne pas vivre dans le passé pour aller de l’avant. Cela suppose de tourner la page sur des relations qui nous blessaient, qui ne nous respectaient pas, qui nous rendaient mal-heureuses. C’est dire non au bonheur de l’autre car nous, ça ne nous rendait pas heureuse. (D’ailleurs dans une relation si une des deux personnes n’est pas heureuse cela est étrange que l’autre le soit encore vu que le but du couple est l’épanouissement mutuel… Bref, c’est une autre histoire, un autre sujet passionnant d’article)

Mot de la fin: la persévérance

Se respecter est une démarche d’amour à l’égard de soi-même. C’est une démarche qui prend du temps puisqu’il faut arriver à changer des croyances bien ancrées en nous. C’est donc un travail quotidien, jusqu’à ce que l’on soit transformée. Chaque fois que ce que nous faisons ou disons est en accord avec ce que nous éprouvons, on décreuse le mauvais sillon dans le cerveau de ces anciennes habitudes néfastes. On referme ce sillon et on crée une spirale positive.


Accéder au respect de soi me semble être un des plus beaux cadeaux que nous puissions faire à notre vie.

Note : 1 sur 5.

Est-ce que cet article a résonné en vous?
Avez-vous des trucs et astuces pour vous écouter?
Vous remerciez-vous de vous respecter? Si oui, comment?!

N’hésitez pas à partager cet article à une personne qui ne se respecte pas encore!

Et donnez 5 étoiles à cet article s’il vous a plu 🙂

Merci et portez-vous bien 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s